Institut Supérieur de Formation Bancaire / Institute for Studies in Finance & Banking

 

CONFINÉ INTELLIGENT

L’annulation de la 54e édition du monumental Montreux Jazz Festival doit rendre triste grand nombre de nos lecteurs.

En guise de consolation et dans le but d’amener une dose bienveillante de festivité dans nos salles de séjour en cette période terne, l’équipe du Montreux Jazz nous fait cadeau de certaines de leurs plus belles archives pour une période du temps limitée à travers 30 concerts anthologiques, à vivre ou à revivre en streaming gratuit (stingray.com – code FREEMJF1M).

L’offre éclectique, qui fait part belle aux musiques black, contentera plus d’un mélomane, que sa préférence aille vers le blues (Albert Cohen, Rory Gallagher), le jazz (Nina Simone, Quincy Jones), la soul (Ray Charles), le funk (Chic et le mythique Nile Rodgers) ou même le hiphop (les pionniers du Wu Tan Clan).

Pour les nostalgiques des années 70, quelques dinosaures du rock montent qu’ils n’ont pas perdu grand-chose de leur maestria (Jethro Tull, Mike Oldfield) ; ceux qui préfèrent la décennie suivante apprécieront les brillantes performances des poétiques Talk Talk ou des songwriters new-yorkaises Patti Smith et Suzanne Vega.

Pour les plus aventureux parents d’adolescents, vous marquerez de bons points en passant en boucle le concert de Korn, piliers du metal.

A relever enfin les concerts de deux grands artistes qui s’aventurent avec brio hors de leurs terrains de chasse habituels, Phil Collins en jazz, accompagné pour l’occasion d’un big band, et l’immense Carlos Santana pour une soirée de blues à réveiller un ministre des finances du G20.

Les puristes apprécieront la haute qualité sonore et visuelle et les plus pragmatiques l’accès beaucoup plus rapide aux stands de boisson.